Psychiatre, psychologue, psychanalyste?

 

 

 

 

 

 

Des mots, des mots, encore des maux…

 

Il n’est certes pas facile de savoir ce qui peut bien différentier un psychiatre d’un psychologue et d’un psychanalyste car ces trois praticiens ont au moins en commun le fait qu’ils s’occupent tous les trois de la souffrance psychique, comme en témoigne la racine étymologique commune de leur dénomination : la psyché, l’esprit, l’âme mais aussi celle de psuché, le souffle, la respiration, la force vitale.

 

Comment pourrions nous définir leurs fonctions respectives ? Dans une première approche peut-être pourrions nous dire que tous trois sont des psychothérapeutes mais que les moyens utilisés et les buts recherchés ne sont pas les mêmes.

 

Le psychiatre vous écoutera et vous parlera, c’est un médecin : il vous donnera quelques paroles d’encouragement mais il vous prescrira également des médicaments.

 

Le psychologue ou psychothérapeute, vous écoutera et vous parlera, c’est en effet par la parole qu’il espère vous amener à prendre conscience de l'origine de vos symptômes. Vous êtes en face à face, c’est à dire que vous vous parlez.

 

Le psychanalyste vous écoutera et vous parlera mais surtout vous permettra de vous soigner vous-même. Il vous aidera dans la prise de conscience de la qualité personnelle et singulière de vos symtômes et dans l'acceptation de votre identité. Il n'y a rien à changer en vous, rien à jeter, juste à accepter...